MON CADEAU DE NOËL POUR VOUS | Isabelle Pitre

Oui, je vous partage aujourd’hui un texte tiré du livre Mots de l’âme.

 Amis(es) lecteurs et lectrices, recevez mes Meilleurs vœux pour la saison des Fêtes. Santé, Paix, Joie, et Amour… comme en parle le texte. Bonne lecture !

L’amour toujours…Tous les discours gravitent généralement autour d’un seul thème ; celui de l’amour. Jusqu’à maintenant en tout cas, les pages de ce livre se sont remplit rapidement de réflexions sur le sujet de l’amour.Être en santé implique que nous aimons la santé. Ceux qui sont en santé l’aiment suffisamment pour lui faire une grande place dans leur vie. La santé à priori occupe leurs pensées. Ces gens développent de saines habitudes alimentaires conséquemment à leur amour par exemple. Ils s’informent et planifient un horaire de temps pour des activités sportives. On a l’impression qu’ils mettent la santé au premier rang dans l’échelle de leurs valeurs. Ils persévèrent ainsi dans leurs actions jusqu’à atteindre la constance et l’équilibre et bien sûr, les résultats qui vont avec. Vous savez, il en est de même pour l’argent.

Ah l’argent ! Celui qui est riche n’a rien de bien différent d’avec vous si vous ne l’êtes pas. Son ouverture à la richesse est pour lui un élément naturel et créateur. Il n’alimente pas son esprit de pensées aliénantes comme celle d’avoir peur de perdre son argent par exemple, car même si cette réalité arrive, il connaît la solution pour y remédier.

Il faut aimer l’argent pour en avoir. Savoir l’apprécier. Savoir la multiplier car il s’agit d’une énergie qui veut vivre. Autrement si vous entretenez envers lui des idées toutes faites, genre : les riches sont tous des malhonnêtes ou si vous en avez aversion, l’argent ne viendra sûrement pas à vous. On dit alors qu’elle va brûler.

Peut-être connaissez-vous que quelqu’un d’assez fou pour demeurer à un endroit où on ne veut pas de lui. Êtes-vous cette personne ? L’argent lui, ne l’est pas. Apprendre à le connaître et savoir s’en servir, interagir avec l’argent donne la possibilité de bâtir sa fortune. En somme, il s’agit d’une relation comme une autre où l’amour doit également trouver sa place.

Vous commencez probablement à voir où je veux en venir ! Dans la vie, il est préférable de s’aimer soi-même très fort pour se donner la permission d’être ce que l’on a envie d’être dans l’idéal. Oui, je parle encore de l’amour de soi car je le répète ; tout part de soi. S’aimer assez pour se donner la permission d’être riche et heureux, ou d’être en santé et d’aimer, ou d’être tout cela à la fois. L’abondance est sans limites.

L’amour se présente donc à nous comme un principe de motivation qui se situe au cœur de toutes les choses que l’on veut créer.

Curieuse image me direz-vous, car symboliquement parlant, on associe le cœur à ce puissant sentiment qu’est l’amour. N’est-il pas lui aussi au centre de notre organisme ; au cœur de nous-mêmes. En fait, le sang circule et est ensuite pompé par le cœur qui le redistribue pour alimenter nos organes et tout le reste. Il revient de suite dans un mouvement continue tout en créant le miracle que chacun de nous incarne. Nobles cœurs, noble amour, chantaient ainsi les troubadours.

Or, nombreuses sont les personnes qui ne font pas la différence entre le sentiment d’amour et les émotions que nos interférences peuvent engendrer. L’amour prend naissance en nous et en même temps, l’amour est notre point d’origine. Il est ce moteur, cette énergie qui produit tantôt la compassion, la bonté et la beauté, tantôt le mensonge, l’égoïsme, la jalousie, ou la haine dépendamment des passoires au travers duquel on le filtre. Les émotions appartiennent généralement au corps de souffrance et ne sont pas générés par le cœur. Elles sont des indicateurs de travail qui précisent l’existence d’un traumatisme du passé qui n’a pas été adressé, ou encore d’un ancrage de plaisir, de désir, de dépendance. Bref, les émotions sont davantage relatives au fonctionnement réactif du cerveau comme les sentiments eux, sont à la noblesse du cœur.

On commence à vivre les vrais sentiments lorsque les émotions ont été transcender.

Cette compréhension que nous avons de l’amour à toutes les sauces génère la plupart des conflits malheureusement. En effet, la plupart des problèmes relationnels que l’on rencontre aujourd’hui soutiennent généralement la même thèse : l’absence d’amour et la recherche de celui-ci à l’externe. Oui on le recherche à l’extérieur de soi et on croit à tort que c’est aux autres d’intervenir pour répondre à ce besoin. Or, quand il ne se présente pas au rendez-vous, on se dit d’emblée que c’est aussi aux autres qu’en revient la faute ou on se réprimande soi-même de n’être pas aimable.

Nous croyons que l’amour est un besoin qu’il nous incombe de combler à tout prix, alors qu’en vérité l’amour est un courant de la vie qu’il nous faut apprendre à utiliser.

C’est lorsque l’on tente de rationaliser l’amour qu’on s’éloigne le plus de son essence véritable. L’amour existe partout, un peu comme l’air qu’on respire. Il ne transite pas d’un endroit à un autre, ni d’une personne à l’autre avec une impression de début ou de fin. Non, l’amour est illimité, infini, omniprésent.Impossible pour certains à comprendre peut-être, l’amour ressemblera toujours à l’image qu’on s’en fait mentalement. Si chacun se représente le concept à sa façon, et que toute vérité possède ses références, on pourrait s’interroger à savoir pourquoi l’amour n’est pas présent pour nous ?

La réponse ne serait définitivement pas des phrases toutes faites comme celles qu’on s’est peut-être fait servir étant enfant – Toi tu ne vaux rien, ou tu ne mérite pas que je t’aime, etc… Nous sommes plutôt invités à prendre conscience de ce qui nous sépare de ce sentiment. Si l’amour se réalise par les autres, nous l’avons tout autant en nous. Qu’est ce qui nous empêche alors de le ressentir profondément?

Prendre l’amour comme une énergie qui crée la vie et nous permet de faire des choses. Voilà comment nous devons l’utiliser. Au début je vous parlais de la santé qui anime les adeptes de la santé, de l’argent qui remplit les poches de ceux qui aiment l’argent ?

Ouvrez vos oreilles…-

Il faut donc aimer pour réaliser de nos yeux que ce qu’on aime prend vie.Ce qu’on aime prend vie. C’est une petite phrase bien simple, mais que vous devez toutefois chérir comme un trésor. Pendre l’amour pour guérir un besoin en modèle, tant est-il que nous ayons la conscience de l’accueillir et de le reconnaître avant tout. Prendre l’amour pour voir fleurir une relation, pour illuminer un regard, pour transformer une discorde en harmonie, c’est à cela finalement que le sentiment nous sert.

Il nous sert à créer la beauté, l’harmonie, l’exaltation.

Au gré d’une intention qui se veut pure, et que volontairement nous faisons passer par le cœur, nos relations avec les êtres vivants, et même avec les objets changent. Elles se manifestent en autant de splendeur qu’il nous est permis à chacun d’imaginer.

Isabelle Pitre Copyright 2016

Merci Isabelle

ton ami Marcel Richard Junior